PAC - Pompe à chaleur

Les avantages d'une pompe à chaleur :

Dans les conditions de fonctionnement optimales, une pompe à chaleur peut fournir de 3 à 4 kWh de chauffage pour 1kWh d’électricité consommé.

Les économies ainsi réalisées sur la facture de chauffage peuvent atteindre 75% par rapport au chauffage électrique classique.

Dans le cas d’une pompe  à chaleur dite « réversible », les calories récupérées sont évacuées à l’extérieur, la température intérieur de votre habitation est alors rafraîchie.
La pompe à chaleur peut également assurer la production d'Eau Chaude Sanitaire (ECS).

Votre piscine peut être reliée à votre pompe à chaleur, afin de profiter d’une eau chauffée à 30°.

Le fonctionnement d'une pompe à chaleur (PAC) :

La pompe à chaleur, aussi appelée PAC, permet de capter les calories de l’air extérieur pour les restituer en intérieur après compression.

Les calories de l’air extérieur sont captées puis transférées vers l’intérieur pour chauffer l’habitation à travers un circuit frigorifique hermétique. 

Les différents types de pompe à chaleur :

La pompe à chaleur Air/Air :

La pompe à chaleur Air/Air utilise l’énergie contenue dans l’air extérieur pour produire de l’air chaud et chauffer votre habitation, grâce à des unités intérieures installées dans vos pièces. 

Ce système aérothermique permet à la fois de réaliser des économies d’énergie et de participer à la protection de l'environnement.

 

Les pompes à chaleur Air/Eau :

Le principe de base de la pompe à chaleur Air/Eau est fondé sur un cycle thermodynamique. L'Air pris à l'extérieur de votre habitation, est comprimé  puis relâché dans le circuit de fluide frigorigène. Les calories récupérées à l'extérieur servent à chauffer l'eau circulant dans le système de chauffage (radiateurs, planchers chauffants).

Le plancher chauffant :

Intégré dans le sol de l'habitation, le plancher chauffant chauffe l'intégralité des pièces de l'habitat de manière homogène.

La surface du sol diffuse la chaleur par rayonnement dans tous les points du logement.

C'est le mode de chauffage ayant le coût d’‘utilisation le plus économique.

La norme française, (NF) DTU 65.14, impose que la température du fluide circulant dans le plancher chauffant doit être limitée à 50°C, et que la surface du sol en contact avec les habitants de votre maison, doit être inférieure ou égale à 28°C. Par conséquent, le plancher chauffant doit fonctionner en basse température.